Extinction des espèces – la Suisse n’est pas épargnée

Plantes, animaux et champignons ne disparaissent pas seulement dans la forêt tropicale, mais aussi chez nous. Dans le dernier numéro du magazine HOTSPOT « Le point sur l’extinction des espèces », le Forum Biodiversité Suisse de l’Académie des sciences naturelles met en évidence l’ampleur et les mécanismes de ce phénomène en Suisse.

Espèces éteintes en Suisse: Gomphe à pinces (Onychogomphus uncatus).
Image : Hansruedi Wildermuth

Le nombre d’insectes a énormément reculé dans de grandes parties de l’Allemagne. C’est ce qui ressort d’une étude scientifique publiée la semaine dernière. De tels effondrements massifs des effectifs sont un signal d’alarme : ils préviennent qu’une extinction de grande envergure est en cours. Une extinction ne se produit pas du jour au lendemain ; elle progresse lentement. L’espèce considérée a d’abord de moins en moins d’individus, puis certaines populations disparaissent, son aire de répartition se fragmente toujours plus – et vient le moment où l’espèce s’éteint définitivement.

Des plantes, des animaux et des champignons ne disparaissent pas seulement dans la forêt tropicale, les récifs de corail ou les savanes d’Afrique, mais aussi chez nous. Avec chaque extinction disparaît un rameau sans autre pareil de l’arbre de vie qui s’est développé durant des milliards d’années – ce sont autant de pertes irréversibles que même les techniques les plus récentes ne permettent pas d’effacer.

Dans le nouveau numéro de HOTSPOT « Le point sur l’extinction des espèces », des scientifiques et des spécialistes de la biodiversité présentent les connaissances actuelles sur l’ampleur et les mécanismes de la disparition des espèces en Suisse.

Catégories

  • Diversité des espèces

Contact

Dr. Daniela Pauli
SCNAT
Forum Biodiversité Suisse
Maison des Académies
Case postale
3001 Berne

+41 31 306 93 40
E-mail